Accueil
Parcours
Peintures sur toiles
Peintures sur papier
Ecrits
Agenda
Contact
Ecrits

2017 - Texte de Philippe LEMOINE pour l'exposition à l'Espace d'Art Contemporain de Gruissan

Artiste peintre, plasticienne, Martine Sentein s’inscrit d’emblée dans la filiation du geste et la projection des couleurs sur la toile. Figuration abstractive, évocatrice, chacune de ses œuvres est une aventure nouvelle qui sait faire éclater, en son endroit, une véritable explosion d’émotions et de sentiments lumineux riches de vibrations. Libre de toutes contingences, l’artiste aux multiples destinations arpente des mondes pluriels pour s’évader vers des ailleurs poétiques en expansion…

Contrastes simultanés, dynamique des masses, lumière sonore mise en chorégraphie picturale, fougueuse, flamboyante, la haute tenue de sa palette chromatique, en perpétuelle déclinaison, dégage une démesure d’énergie, puissante dans le ressenti. Entre repos et mouvements, clair et obscur, lignes et points de fuite, de la tendresse à la violence, les tonalités s’interpellent pour approfondir leur existence. Laissant la part du songe prendre le pas sur l’existant, pertinente dans l’expression, la force créatrice et l’inventivité du peintre sont confondantes et nous ouvrent le champ des possibles…

Oracle des couleurs en mouvement et devenir, ses touches de noir sont des nuits minérales qui aspirent à l’émergence ; elles nous annoncent l’aube des commencements, la source vitale où la vie se désaltère et s’enfante d’elle-même. Ses bleus : bleu nuit des secrètes fantasmagories, bleu outremer des grandes traversées, bleu ciel des ultimes espérances ou bleu magnétique, salvateur, ses bleus sont ceux des probables, ceux des perspectives qui s’ouvrent, des rencontres inattendues, des retrouvailles inespérées, des découvertes essentielles… Ses ocres capturent des échos intimes de l’astre solaire qui élabore en secret la partition musicale de la lumière…

Nébuleuses mirifiques, paysages entrevus à la lisière des mondes en formation, parcourue d’énergie telluriques, la peinture de Martine Sentein, imprégnée du silence des cathédrales, se contemple et s’écoute, religieusement, comme de grands airs d’opéras…

 

2016- MIDI LIBRE du 18/03/2016

 

 

 

 

 

© 2017